Antonin Artaud
Lycée polyvalent
MARSEILLE / Tél. 04 91 12 22 50
 

TSE1 - Eco-gestion

mardi 23 octobre 2012, par ARFAOUI Mohamed

INTRODUCTION A L’ECONOMIE ET GESTION

BUT : L’économie et gestion constitue pour le technicien supérieur un plus pour sa formation de technicien. Toute solution technique proposée dans l’entreprise doit toujours être soutenue par une argumentation d’ordre économique.

Le programme de cette formation repose sur quatre parties :
1- Finalités de l’entreprise et éléments généraux de gestion de l’entreprise,
2- Coûts constatés
3- Utilisation des coûts en gestion opérationnelle
4- Eléments de gestion budgétaire

Finalités de l’entreprise et éléments généraux de gestion de l’entreprise :

Cette partie vise prioritairement à : · poser le principe de la recherche de la rentabilité par l’entreprise parmi ses autres finalités · introduire les éléments de terminologie de base de la gestion en décrivant le contenu de deux états fondamentaux (le bilan, le compte de résultat)

· Toute approche de la technique comptable doit être exclue · L’objectif à ce stade est de poser certains concepts et d’y associer une terminologie de référence qui sera mobilisée par la suite · La connaissance de cette terminologie est par ailleurs nécessaire pour communiquer avec les services de gestion

Coûts constatés :

Cette partie est sans doute la plus technique du programme · Elle s’appuie sur un modèle général de calcul des coûts, celui du plan comptable général 1982 (pas de nouveau cadre conceptuel depuis, malgré les nouvelles versions du PCG) · Cette référence constitue un point de stabilité des savoirs, même si certaines pratiques la remettent en cause · Cette partie est sans doute la plus technique du programme · La bonne compréhension de sa cohérence interne impose de revisiter sa présentation matérielle .

Les coûts constatés
coûts complets
les charges directes :
matières et composants (stocks et valorisation des sorties), main d’oeuvre · les charges indirectes et leur traitement : centres d’analyse, coûts d’unités d’œuvre, taux de frais
les coûts hiérarchisés
les marges et les résultats analytiques
coûts partiels : charges fixes, coût variable « direct costing » )

Utilisation des coûts en gestion opérationnelle :

La gestion opérationnelle consiste à prendre des décisions de gestion fondées sur des informations rationnelles pour atteindre les objectifs choisis :

. calculer un coût prévisionnel, c’est appliquer des hypothèses économiques à un modèle de calcul de coûts (coût constaté complet ou partiel) et c’est aussi s’engager à le « tenir »
. établir un devis, c’est s’engager sur la nature de la prestation et sur le prix à facturer
. le prix de cession interne est un élément de calcul de coût ou de résultat dans le cadre des relations intra groupes (avec un risque ou une opportunité de concurrence externe)
· le seuil de rentabilité permet d’évaluer la marge de liberté di.ponible dans une logique de négociation du prix de la facturation

Eléments de gestion budgétaire :

Cette partie permet de situer la contribution de la démarche budgétaire à la responsabilisation des acteurs dans le cadre des organisations à pouvoir déconcentré :
· le budget est présenté comme un ensemble de charges prévisionnelles constituant un engagement de moyens pour une hypothèse de niveau d’activité
· les écarts fournissent un indicateur du respect des budgets accordés et donc de la rigueur de la gestion déléguée

Première année

Partie 1 : 4heures
Partie 2 : 6heures

 
Lycée polyvalent Antonin Artaud – 25 Chemin Notre-Dame de Consolation - 13013 MARSEILLE / Tél. 04 91 12 22 50 – Responsable de publication : Jean-Marc GINER
Dernière mise à jour : mercredi 15 juillet 2020 – Tous droits réservés © 2008-2020, Académie d'Aix-Marseille