Antonin Artaud
Lycée polyvalent
MARSEILLE / Tél. 04 91 12 22 50
 

Les récifs coralliens face aux changements climatiques

jeudi 19 janvier 2017, par ROUDIL Irène

LES RECIFS CORALLIENS FACE AUX CHANGEMENTS CLIMATIQUES

Gilbert CAMOIN, CNRS-CEREGE/Aix-en-Provence

Les récifs coralliens sont caractérisés par des exigences environnementales strictes et sont ainsi inféodés à des niches écologiques particulières. Toute variation, même faible, des paramètres physico-chimiques l’environnement peut entraîner une modification de leur structure et de leur composition. Il a été constaté que les récifs coralliens actuels subissent des modifications affectant leur structure et leur composition sans que l’on puisse toujours en établir les causes précises et il s’avère essentiel de « lire le passé pour mieux prévoir l’avenir ».
Toute colonie corallienne peut être considérée comme un recueil d’informations environnementales et climatiques. Les caractéristiques biométriques et géochimiques des squelettes coralliens varient au cours du temps, en reflétant les conditions de milieu qui ont prévalu pendant la croissance. Analyser l’évolution des caractéristiques biométriques et physico-chimiques des coraux permet ainsi de suivre, de « tracer » les changements environnementaux et climatiques subis par les écosystèmes coralliens.
L’étude chronologique des variations du niveau marin associées à la dernière déglaciation est d’un intérêt majeur pour comprendre la dynamique des calottes glaciaires, leurs effets sur l’isostasie et, par conséquent, le climat de la Terre depuis le Pléistocène final jusqu’à l’Holocène. Au cours de cette période, la remontée du niveau marin, de l’ordre de 130 m, s’est effectuée au taux moyen de 10 mm/an, soit à une vitesse à peine supérieure à celle envisagée pour le prochain siècle à partir des simulations réalisées dans l’hypothèse d’une élévation rapide de la température à l’échelle globale. Toutefois, cette vitesse moyenne de remontée du niveau marin a été dépassée au cours de phases de débâcle glaciaire (Meltwater Pulses), au cours desquelles des taux de plusieurs dizaines de mm par an ont été atteints.
Les récifs coralliens tiennent une place essentielle pour la reconstitution des variations du niveau marin imputables à l’évolution du volume des glaces continentales (glacio-eustatisme) par l’alternances de phases glaciaires et interglaciaires et, à un degré moindre, à la dilatation thermique de l’eau lors des épisodes de réchauffement climatique (thermo-eustatisme). Ils fournissent ainsi des données essentielles sur la dynamique des calottes glaciaires et sur la réponse hydro-isostatique de la croûte terrestre.
Les données concernant l’impact des variations du niveau de la mer et des changements environnementaux sur la composition, la structure et le volume des constructions récifales au cours de l’histoire géologique récente sont encore trop rares pour évaluer les bouleversements qui sont susceptibles d’affecter les systèmes littoraux, et en particulier les récifs coralliens, à la suite des modifications climatiques que nous connaissons depuis quelques décennies.
La conférence de M.Gilbert Camoin(ECOR,CNRS,CEREGE)
aura lieu dans l’amphithéâtre le jeudi 19 janvier 2017 de 14h à 16h.
Veuillez vous inscrire rapidement sur le document au CDI ou par retour de mail en
indiquant votre nom et la classe qui vous accompagne, par avance merci.

PDF - 237.8 ko
 
Lycée polyvalent Antonin Artaud – 25 Chemin Notre-Dame de Consolation - 13013 MARSEILLE / Tél. 04 91 12 22 50 – Responsable de publication : Jean-Marc GINER
Dernière mise à jour : mardi 20 octobre 2020 – Tous droits réservés © 2008-2020, Académie d'Aix-Marseille